Les anti-mariage pour tous sur le Tour de France

Ils avaient prévenu qu’ils ne s’arrêteraient pas, même la loi passée. Ils n’ont pas menti. Les opposants à la loi Taubira, qui autorise le mariage entre deux personnes du même sexe, viennent de lancer une initiative pour « se faire entendre » sur le Tour de France, sans perturber la course.

 

L’action s’appelle « Tour de France pour tous » et a été lancée sur les réseaux sociaux.  Le but : investir le Tour de France, qui se déroule du 29 juin au 21 juillet, pour se faire entendre. Pour les déjà plus de 800 « fans » de la page, pas question de perturber les différentes étapes de la course mais de s’assurer « une visibilité internationale incroyable pour afficher notre combat contre la loi Taubira et la théorie du genre », expliquent les organisateurs sur la page Facebook de l’événement, avant de préciser que « l »idée n’est certainement pas de déranger la course, mais d’afficher nos couleurs sur les directs français et étrangers à chaque étape ». Les participants sont appelés à amener « drapeaux, sweats, polos, sifflets et tout ce que nous pouvons prévoir d’ici là pour nous faire voir et entendre ». L’initiative aurait été lancée par Samuel Lafont, conseiller national de l’UMP et ancien du bureau national du syndicat étudiant de droite Uni. Si les opposants au mariage pour tous vont jusqu’au bout de leur action, on devrait les voir le 13 juillet lors de l’étape entre Saint-Pourçain-sur-Sioule et Lyon. A la fin de leur parcours de 191 km, les coureurs passeront par la Duchère et la Croix-Rousse, redescendront vers le parc de la Tête d’or et emprunteront les quais du Rhône, avant de terminer au Stade de Gerland en empruntant l’avenue Jean Jaurès.

Les cols ou les monuments historiques (Alpes d’Huez, Mont-Ventoux, Mont Saint-Michel…) sont des points stratégiques pour les anti-mariage gay, arrivées d’étapes symboliques, relayées par 80 chaînes à travers le monde.

Les cols ou les monuments historiques (Alpes d’Huez, Mont-Ventoux, Mont Saint-Michel…) sont des points stratégiques pour les anti-mariage gay, arrivées d’étapes symboliques, relayées par 80 chaînes à travers le monde.

Jusqu’à 900 gendarmes mobilisés

Et la menace est prise au sérieux par les forces de l’ordre. Dimanche dernier, des opposants avaient déjà réussi un coup d’éclat en s’invitant à la finale du tournoi de Roland Garros : un Homen, torse nu, était entré sur le terrain, fumigène en main, avant d’être expulsé. Aujourd’hui, c’est donc le Tour de France, événement sportif de renommée internationale et diffusé dans de nombreux pays qui devrait regretter son importante médiatisation. Le ministère de l’Intérieur surveille de près le dossier. En effet, après les coups d’éclats et parfois les violences en marge des Manifs pour tous, les forces de l’ordre redoutent que ce projet fasse des émules un peu partout en France et devienne un casse-tête à gérer sur le terrain. Quelques gendarmes sont donc d’ores et déjà chargés de jauger de la menace par une veille informatique. Un gendarme gradé confiait à France Info que « à ce stade, rien ne dit qu’ils passeront à l’acte [mais] on va adapter notre dispositif si besoin ». Concrètement, de 300 à 900 gendarmes selon les étapes seront affectés quotidiennement sur le tour, en supplément d’une cinquantaine de motards de la Garde républicaine assurant la circulation et la sécurité durant la course. Des CRS sont également présents sur les étapes.
Il n’est pas rare que le Tour de France soit le théâtre de manifestations et, dans la plupart des cas, les forces de l’ordre prennent les devants suffisamment en amont pour éviter tout écueil. Mais, échaudés par les semaines qu’ils viennent de vivre, les opposants au mariage pour tous semblent bien loin de la négociation et cherchent avant tout l’œil des caméras. Une nouvelle action des opposants au mariage pour tous qui divise déjà. Un député UMP, pourtant lui-même contre le mariage entre deux personnes de même sexe, estime que cet appel à manifester est une idée contre-productive. « Le Tour, ce n’est pas le gouvernement et il ne faut pas énerver les gens », estime-t-il.

La loi Taubira comparée au massacre d’Oradour-sur-Glane

En parallèle de cette action coup de poing, la « Manif pour tous » a envoyé une lettre ouverte au ministre chargé des anciens combattants, Kader Arif, alors en déplacement en Haute-Vienne pour commémorer la tragédie d’Oradour-sur-Glane, pour demander « que ceux qui détiennent le pouvoir […] n’imposent plus jamais à un peuple des lois injustes». Ils vont jusqu’à faire un parallèle entre la loi Taubira et le massacre des 642 victimes par les Waffen SS, estimant manifester « pour que de telles atrocités et violences ne se reproduisent plus, pour que ceux qui détiennent le pouvoir dans un pays n’imposent plus jamais à un peuple des lois injustes, sans respecter les plus faibles de notre société que sont les enfants ». Pas de manifestation néanmoins, « pour la mémoire de ces familles et de ces enfants ». Une lettre et un passage à Oradour-sur-Glane dont les anti-mariage espèrent voir naître un témoignage « autour de [lui] du mal que peuvent faire des hommes qui ont le pouvoir et la force avec eux, au détriment des plus faibles de notre société ». A l’heure où la Russie vote une la loi criminalisant les « relations sexuelles non traditionnelles », les opposants au mariage pour tous en France ne semblent pas encore résignés.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :