Mariage pour tous, « fière d’être homosexuelle, l’important pour moi est de pouvoir choisir »

A 20 ans, Anaïs assume son homosexualité. Etudiante, en couple depuis bientôt deux ans, les deux jeunes femmes vont bientôt habiter ensemble. La loi en faveur du « mariage pour tous », Anaïs l’attendait et n’en est pas peu fière. Entretien.

Point(e) d’Actu : Que pensez-vous du projet de loi de « mariage pour tous » proposé par le gouvernement ?

Je pense que le projet de loi de « mariage pour tous » proposé par le gouvernement est une grande avancée pour la France. En soi, le mariage en lui-même ne me parait pas fondamental, cependant, il permet de montrer que l’homosexualité existe, et qu’il est important d’officialiser les couples gays au même titre que les couples hétérosexuels.
Ce projet de loi me satisfait dans la mesure où le « mariage pour tous » sera une belle preuve d’égalité pour les couples homosexuels qui pourront accomplir pleinement leur amour et l’officialiser dans les mêmes conditions que les couples hétérosexuels.

Vous vous sentez visiblement particulièrement concernée par ce projet : envisagez-vous de vous marier maintenant que cela est possible ?

Effectivement, j’aimerais me marier un jour, si l’occasion se présente. L’important pour moi est de pouvoir choisir entre le PACS et le mariage, pour une simple raison d’égalité et de reconnaissance avec les couples hétérosexuels. Il me parait normal que deux êtres qui s’aiment puissent se marier et officialiser leur relation qu’importe leurs sexes !

Je ne préfère pas particulièrement le mariage au PACS, seule la reconnaissance des homosexuels au même titre que les hétérosexuels m’interpelle. Je prône « l’égalité pour tous » plus que des formalités administratives !

Le projet de loi a quelque peu évolué depuis sa genèse, conservant notamment les notions de "père" et "mère" dans le code civil.

Le projet de loi a quelque peu évolué depuis sa genèse, conservant notamment les notions de « père » et « mère » dans le code civil.

On connaît bien les avantages du mariage pour les époux(ses), en termes de succession notamment, et on comprend bien l’importance pour les deux personnes du couple de bénéficier de ces droits mais est-ce qu’un aménagement du PACS ne suffisait pas ?

Je ne pense pas qu’un simple aménagement du PACS aurait suffit : le mariage renvoie l’image d’un symbole d’amour, d’assurance. Le PACS lui, renvoie à la vision d’une simple signature sur un morceau de papier, rien de digne d’un mariage ! Le mariage donne beaucoup plus de légitimité aux couples homosexuels, une vraie place dans la société actuelle contrairement au PACS qui n’est pas vu comme un aboutissement d’un amour entre deux personnes, de même sexe ou pas.
L’aménagement du PACS n’aurait pas renforcé l’égalité entre les Français mais encore une fois une inégalité entre les homosexuels et les hétérosexuels face à l’amour.

Avez-vous participé à l’une des manifestations organisées récemment ?

Non, je n’ai participé à aucune manifestation en faveur du « mariage pour tous » ni contre (rires !).
Il ne m’est pas paru nécessaire de sortir dans les rues clamer mon égalité face aux couples hétérosexuels, mais judicieux d’attendre que la loi fasse son chemin, soit réfléchie et juste. De plus, je n’aime pas le communautarisme quelque peu excessif parfois chez les homosexuels lors des manifestations (chez les hétérosexuels aussi d’ailleurs…). Enfin, quel est l’intérêt de manifester pour une loi qui doit toute façon passer ? Ce serait comme supporter une équipe qui doit gagner !

Que ressentez-vous à l’égard de ceux qui estiment que le mariage doit être entre un homme et une femme ?

Du mépris et un énorme manque de tolérance ! En 2013, un aussi grand nombre de personnes intolérantes me révoltent. Je pense que la tolérance s’apprend, et qu’il n’est jamais trop tard pour changer d’avis. Cependant, ce point de vue, je ne le comprends vraiment pas.
Comme dirait une si jolie citation, « l’ouverture d’esprit n’est pas une fracture du crâne » (ndlr : extrait de la chanson « Fracture du crâne » d’Ariane Moffatt). Beaucoup devraient en prendre de la graine…

Certains linguistes estiment qu'il faudrait parler de "paire homosexuel(le)" plutôt que de "couple".

Certains linguistes estiment qu’il faudrait parler de « paire homosexuel(le) » plutôt que de « couple ».

Vous les trouvez forcément rétrogrades ou bien juste traditionalistes ? Plus globalement, parvenez-vous à comprendre leurs craintes, leurs doutes ?

Je pense que l’éducation joue un rôle primordial dans l’opinion d’une personne. Je n’en voudrais pas spécialement aux personnes qui ont été contre le « mariage pour tous », mais surtout à l’éducation qui leur a été donnée !
Je peux comprendre leurs craintes face à la peur d’avoir un enfant homosexuel (ce n’est pas une tare !), j’imagine que cela doit être un choc face à l’annonce, mais de là, à hurler ses opinions au sein d’une manifestation et d’aller envers une union entre deux êtres qui s’aiment, non, je ne peux pas comprendre, et je ne veux pas comprendre.

Quelle est votre position vis à vis de l’adoption, découlant de l’adoption de la loi pour le mariage « pour tous » et de l’insémination artificielle, qui pourrait être autorisée pour les  femmes homosexuelles ?

Deux parents qui s’aiment doivent-ils rentrer dans la case « papa – maman » ? Moi, je ne pense pas. Deux papas, deux mamans, feraient très bien l’affaire. Travaillant dans le secteur social, je ne pense pas que l’équilibre d’un enfant repose sur un prototype de parents hétérosexuels !
Une éducation stable, de l’amour, quoi de plus pour rendre un enfant heureux ?
Bien sûr, d’autres diront qu’un enfant a besoin de repères féminins et masculins, et bien moi, je répondrais qu’un jour, les homosexuels prouveront le contraire !

Quelle a été votre réaction quand vous avez reconnu votre homosexualité ?

Il m’est un peu difficile de répondre à cette question parce que je n’ai jamais vécu de « révélation » proprement dite. Dès mon plus jeune âge, j’ai aimé les filles. Evidemment j’ai essayé de me le cacher, et puis, j’ai trouvé ça normal, et j’ai pleinement assumé mon homosexualité. J’ai toujours vécu dans un climat tolérant et sain, ça n’a pas été difficile pour moi d’accepter ma propre homosexualité.
Je comprends les hommes hétérosexuels (rires !)
A l’heure actuelle, je ressens une grande fierté d’être homosexuelle, et je n’ai aucune honte d’en parler, je ne me cache pas.
Je souhaite à tous les homosexuels de cette Terre, de s’assumer autant que je m’assume, ce n’est pas une honte, juste une différence qui permet de se démarquer des autres humains !

Avec cette nouvelle loi, c'est tout un nouveau marché qui s'ouvre aux professionnels du mariage.

Avec cette nouvelle loi, c’est tout un nouveau marché qui s’ouvre aux professionnels du mariage.

Votre famille, vos proches, vos amis sont-ils au courant de votre homosexualité?

Bien sûr, famille, amis, proches sont au courant de mon homosexualité. Je n’ai aucun mal à parler de mon orientation sexuelle, même à une personne que je connais à peine ! (rires) Il est important pour moi que mes proches soient au courant, ce n’est pas une maladie, pourquoi devrais-je le cacher ?

J’ai annoncé mon homosexualité à mes parents lorsque j’avais 17 ans, j’en ai maintenant 20. Je leur ai écrit une lettre dans laquelle j’ai expliqué mon homosexualité, je me sentais plus à l’aise par écrit, et puis, sans mentir, j’avais un peu peur de leur réaction. Et maintenant, je ne regrette pas du tout mon acte ! Cela n’a pas été une découverte pour eux. Ils s’en doutaient depuis un certain temps, et attendaient que je fasse le premier pas pour leur en parler. Le coup fut un peu difficile pour ma mère les premiers jours, le temps de s’acclimater à une nouvelle vie, à un nouveau type de couple. Maintenant, c’est un sujet normal à la maison, ma petite amie est acceptée sans souci, et nous en parlons ouvertement sans gêne ni tabou.

Du côté de mes amis, ils l’ont su bien plus tôt, j’en parlais ouvertement, sans tabou. Tous l’ont pris avec une tolérance extrême, tous m’ont acceptée telle que je suis, et parlent sans gêne de ce sujet avec moi, bien au contraire. Et, je suis fière d’avoir un entourage aussi tolérant et ouvert que le mien !

Et eux, quelle est leur position vis à vis du « mariage pour tous » ?

Mes proches, amis et famille sont complètement favorables au « mariage pour tous », s’ils avaient pu aller manifester pour la reconnaissance des homosexuels, je suis certaine qu’ils y seraient allés par centaines ! (rires)

Il y a eu beaucoup de manifestations, une grande manifestation est encore prévue le 26 mai et  certaines actions comme les Veilleurs sont encore menées. Comment vivez-vous ce climat tendu autour du débat ?

Je ne me suis pas trop intéressée au climat qui a entouré le débat… Je savais pertinemment qu’il y aurait des opposants à cette loi, comme toute nouveauté dans ce pays. Je trouvais un peu triste la façon dont réagissaient les opposants, je ne leur trouvais pas d’arguments qui tenaient réellement la route, hormis de la haine et du mépris envers les homosexuels. Mais cela ne m’a pas énormément touchée, je sais ce que je vaux et cela ne m’empêchera pas de m’épanouir pleinement dans ma vie de couple !

Que ressentez-vous maintenant que la loi est adoptée ?

Je me sens égale aux couples hétérosexuels et je ressens également une petite revanche sur les opposants ! Je trouve que cette loi est une véritable avancée pour notre pays, il ne manque plus qu’un brin de tolérance pour une masse de personnes ! Mais cela… n’arrivera peut-être que dans des décennies. Je ne perds pas espoir pour que mes futurs enfants vivent dans un monde meilleur, tolérant et sans cette haine qui porte les gens en désaccord !

Propos recueillis par Anaïs Vendel.

Publicités
Comments
3 Responses to “Mariage pour tous, « fière d’être homosexuelle, l’important pour moi est de pouvoir choisir »”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] point noir pour le gouvernement : la discrimination envers des membres des minorités ethniques et religieuses ainsi que des personnes…, bisexuelles, transgenres ou intersexuées (LGBTI). La loi pour le mariage pour tous, […]

  2. […] point noir pour le gouvernement : la discrimination envers des membres des minorités ethniques et religieuses ainsi que des personnes…, bisexuelles, transgenres ou intersexuées (LGBTI). La loi pour le mariage pour tous, […]

  3. […] des opposants au mariage pour tous qui divise déjà. Un député UMP, pourtant lui-même contre le mariage entre deux personnes de même sexe, estime que cet appel à manifester est une idée contre-productive. « Le Tour, ce n’est pas […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :