La prévention contre le cannabis, et si on en parlait vraiment ?

Jean-François Hauteville revient sur ce sujet complexe du cannabis pour une nouvelle chronique sur la drogue. Comment faire de la prévention contre le cannabis auprès des jeunes ? Les actions mises en place sont-elles efficaces ?

 

J’ai déjà évoqué le thème du cannabis dans de précédentes chroniques. Après ses effets, la dépendance et les traitements possibles, place aujourd’hui à la prévention.

Dans le Sud-Ouest, une semaine de prévention contre le cannabis a été mise en place du 25 février au 2 mars par le C.I.S.P.D., Comité Intercommunal sur la Sécurité et la Prévention de la Délinquance.
Malgré les nombreuses informations dans les médias, les jeunes, et même leurs parents, ignorent parfois encore les dangers du cannabis sur la santé comme les risques encourus légalement par les consommateurs.
La vente, le trafic, tout le monde ou presque en connaît les sanctions possibles. Mais qu’en est-il des autres actions ?

Machines en tous genres

Légalisation du cannabis, avis addictologue

Jean-François Hauteville est infirmier en Centre Hospitalier à Lyon et a suivi de nombreuses formations dans l’addictologie, notamment en alcoologie, toxicomanie, jeux pathologiques et troubles compulsifs alimentaires.

Cette semaine a été mise à profit pour évoquer le danger du cannabis pour les jeunes qui utilisent des machines dans un cadre professionnel, comme dans la menuiserie ou la plomberie, et combien il peut être dangereux de les manipuler.
Souvent, les jeunes ne savent pas que les assurances qu’ils peuvent souscrire ne couvriront pas les dommages, que leur responsabilité soit engagée ou non, s’ils ont été sous l’emprise d’un produit (alcool, cannabis, etc.) au moment de l’accident.
Lors de cette semaine, les lycéens ont été sensibilisés à la législation mais aussi aux risques sanitaires encourus par la composition du produit consommé, de la résine coupée de produits nocifs (voir « Le cannabis, et si on en parlait vraiment ? » du 7 novembre 2011), par la diffusion d’un clip et présence d’ateliers ludiques.
Reste à connaître la portée de ces actions de prévention chez les adolescents.

Je dois bien avouer que je reste très sceptique quant à ces manifestations mais je reviendrai prochainement sur ce qui m’incite à rester dubitatif sur leur impact.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :