Le cannabis ! Et si on en parlait vraiment ?

Pour le premier de ces rendez-vous désormais hebdomadaires, Jean François Hauteville propose d’apporter les connaissances scientifiques suffisantes à un débat constructif, sans pour autant effacer les contradictions inhérentes à un sujet qui enflamme les passions depuis de nombreuses années : le cannabis.

Depuis des années, le cannabis fait l’objet de nombreuses polémiques, que ce soit au sein de nos familles ou dans les hautes sphères politiques de notre pays.

Mais peu d’entres nous connaissent ce produit, de nombreux débats sont fondés sur des éléments passionnels et cristallisent des représentations sociales contradictoires : d’un côté la fête, la liberté… ; de l’autre, l’insécurité, la drogue, la délinquance. Attention donc à avoir une opinion étayée par des données scientifiques et non par des a priori culturels et moraux.

La France est le premier pays consommateur en Europe de cannabis. Cette consommation a doublé entre les années 90 et 2000 : aujourd’hui, plus d’un jeune de moins de 18 ans sur deux l’a déjà expérimenté.

Le cannabis est issu d’une plante, le chanvre. Les deux principales formes en sont le chanvre « textile », répandu en climats tempérés où il est cultivé pour ses fibres et pour ses graines oléagineuses ; et le chanvre indien cultivé, lui, pour sa production de « résine » riche en principes actifs psychotropes – substances chimiques qui produisent des effets sur le psychisme des individus – et dont est issu le cannabis.

Celui-ci contient plusieurs centaines de composés différents. Parmi eux, le « delta-9 tétrahydrocannabinol », le THC, qui est le principal responsable des effets psychoactifs. C’est lui qui a des effets sur l’état psychique comme la somnolence, l’apaisement, la détente….

 

Le cannabis peut être consommé sous plusieurs formes :

  • L’herbe (marijuana) est un mélange séché de sommités (extrémités de la tige fleurie), pouvant contenir aussi en proportions variables, des feuilles, des tiges et des graines
  • La résine de cannabis (ou haschich) est obtenue en tamisant ou en séparant les sommités florales séchées (plus ou moins mélangées aux feuilles) de façon artisanale ou industrielle, comprimées ensuite sous forme de barrettes, pains, savons…
  • L’huile de cannabis est un liquide brun vert à noirâtre. Réputée particulièrement riche en THC, son usage est peu répandu en Europe.

 

L’herbe, la résine ou l’huile sont principalement fumées :

  • Sous forme de cigarettes roulées à la main : c’est le « joint » (ou pétard). La résine est toujours mélangée à du tabac, l’herbe peut l’être également, ou fumée pure.
  • Avec différents types de pipes, avec ou sans tabac : pipes à eau…etc.
  • En déposant quelques gouttes d’huile sur une cigarette de tabac ou en dévidant celle-ci pour la remplir de mélange huile/tabac.

Plus rarement, le cannabis peut être ingéré sous forme de préparation culinaire (gâteau, omelette, infusion, etc.).

Dans la prochaine rubrique, je vous propose d’évoquer les différents effets du cannabis sur l’homme, à court, moyen et long terme.

par Jean-François Hauteveille

Advertisements
Comments
6 Responses to “Le cannabis ! Et si on en parlait vraiment ?”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] dépénalisation aurait au moins l’avantage d’organiser la vente de produits d’une moindre toxicité par rapports aux produits de coupage (micro billes de verre, terre, excréments, henné, etc.), […]

  2. […] consommateurs de cannabis recherchent principalement l’effet euphorisant du produit, la convivialité et les modifications de la conscience, (que l’on développera plus bas) : ils […]

  3. […] le cannabis, la dépendance psychique est bien réelle. Le consommateur va être « en manque » des effets […]

  4. […] cannabis est très souvent associé à d’autres produits ; Ce constat vaut autant pour les consommateurs […]

  5. […] et le « Zyban »  : deux médicaments d’aide au sevrage tabagique pour lesquels le risque d’effets secondaires est jugé trop important, surtout qu’ils ne […]

  6. […] déjà évoqué le thème du cannabis dans de précédentes chroniques. Après ses effets, la dépendance et les traitements possibles, […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :