Volontaires pour reprendre l’école avant l’heure

Depuis 2011, les collèges et lycées en Zone Urbaine Sensible (ZUS) et Zone d’Éducation Prioritaire (ZEP) peuvent ouvrir leurs portes pendant les vacances pour proposer des activités aux enfants. Pour la troisième année, le collège Marcel Pagnol a décidé de poursuivre l’expérience. Seul établissement valentinois à être ouvert en période de vacances, l’initiative plaît et est plébiscitée par les élèves eux-mêmes, désireux de découvrir l’établissement.

Travailler le conte, réviser l’orthographe et les règles de grammaire, poser des multiplications ou travailler le rythme… à une semaine de la rentrée, il règne une ambiance studieuse dans les salles de classe du collège Marcel Pagnol, à Valence. Studieuse, mais ludique. Depuis lundi, l’établissement est le seul à participer à l’opération “Collège ouvert, créée en 2001 pour les collèges et lycées des zones défavorisées, pour les enfants souhaitant se remettre à niveau. Une centaine de collégiens a répondu présent, dont 80 % de futurs 6e découvrant l’établissement. « Une visite du collège est organisée par petits groupes. Ils peuvent poser toutes leurs questions. Le but est de faire tomber toutes les craintes » explique Béatrice Kieffer, la directrice.

Et quand les uns parcourent les couloirs, les autres révisent orthographe et tables de multiplication. « Le matin, c’est une remise en route ludique et l’après-midi est culturelle ou sportive » précise la responsable. Cuisine, vidéo, arts plastiques, golf, sports de plage et saut à la perche sont donc au programme, selon les choix des enfants, inscrits au préalable. Et l’éternel bowling en fin de cession, vendredi, qui réunit enfants et intervenants.

Appréhender l’inconnu avant le jour J

Le collège Marcel Pagnol fait partie de 706 établissements qui participent à l’opération en 2012 et des 71 % relevant de l’éducation prioritaire et/ou situés en zone urbaine sensible (ZUS).

Et au début de chaque atelier d’une heure et demie, les enfants n’échappent pas à l’appel. Car si tous sont volontaires, les élèves plus tout à fait en vacances mais pas vraiment en cours non plus doivent faire acte de présence. Mais cela ne semble pas les déranger. « C’est moi qui ai voulu venir pour voir les lieux et m’amuser l’après-midi » explique Naïm, 11 ans, tout en reliant le personnel de l’établissement à sa fonction, dans son livret. Originaire de St Marcel, « j’ai appris à situer les salles et on a rencontré l’infirmière avec mes parents pour mes allergies. Du coup, je peux manger ici en apportant mon repas alors qu’à l’école primaire, je ne pouvais pas manger à la cantine ». Discuter avec l’infirmière et s’amuser mais aussi se rassurer. « J’ai hâte d’être ici à la rentrée, ça change du primaire, c’est plus grand ! Mais je redoute un peu le changement des devoirs. Heureusement, on a déjà parlé de l’emploi du temps, aujourd’hui. »

Découvrir l’établissement et calmer ses peurs face à un système très différent du primaire, l’objectif est le même pour à peu près tout le monde. « J’ai demandé à venir pour découvrir le collège et le personnel pour l’année prochaine car j’avais un peu peur. Mais ça a l’air bien ! » confie Lamia Cherdoudi, en travaillant le conte avec sa copine Sakina Amrani, inscrite de dernière minute et la professeur Nathalie Ordonnez. Car si des animateurs des Maisons pour Tous (MPT) de Fontbarlettes et du Plan ont été appelés en renfort, l’effectif des enfants ayant presque doublé par rapport à l’an dernier (60 en 2011, 100 en 2012), la majorité des intervenants sont des professeurs du collège ou des éducateurs.

Pour d’autres, cette semaine au collège c’est aussi l’occasion de faire des choses qu’on ne ferait pas à la maison, comme réviser. « Je n’aime pas faire mes devoirs à la maison, donc les révisions en français et en maths, c’est bien. J’aime bien le collège, j’ai envie de prendre mes responsabilités » avoue Élise Regard. Quelle que soit leur motivation, tous auront le droit au goûter à 10 h 30. Et vendredi, un grand jeu découverte de l’établissement plein d’énigmes sur Marcel Pagnol sera organisé, si le temps le permet.

Article paru dans le Dauphiné Libéré du 29 août 2012.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :