« Je me demande toujours pourquoi je monte sur scène »

À 22 ans, Lucie Brunet, dite Luce, entame les dernières dates de sa tournée et s’arrête vendredi soir à Valence pour l’ouverture du festival, à 21 h, au parc Jouvet.

Après presque un an de tournée, comment appréhendez-vous de faire l’ouverture du festival de Valence ?

Ce n’est pas différent pour moi de faire un gros festival d’une petite scène. Le stress est le même. Qu’il y ait 100 ou 6 000 personnes comme au zénith de Montpellier ne changera pas ma façon de chanter. Mais faire l’ouverture me travaille, c’est un honneur. Il faut attraper les gens, moi ça me motive plus qu’autre chose. Ça sert à rien que j’y réfléchisse maintenant de toute façon, je sais que je vais rêver que je loupe toutes mes chansons dans la nuit de mercredi à jeudi !

Valence et la Drôme, c’est une région que vous connaissez ?

Valence, c’est près de Lyon, non ? J’ai passé mon concours d’infirmière là-bas. Sinon, je ne connais pas le coin. La tournée m’a permis de découvrir certains lieux, de les situer. Moi la cuisine, ça me botte et je ne connais pas les petits plats qu’on y mange ! Si on a le temps, j’aimerais découvrir un peu mais on arrive dans l’après-midi et on repart demain. Ça laisse peu de temps. Mais j’aime la nature, les arbres, la verdure et je pense que je retrouverais ça à Valence. Je pense que je vais être séduite, il y a toujours des jolis coins à découvrir et tous me séduisent plus ou moins. J’essaye d’être toujours positive !

“Première phalange” a eu du mal à démarrer… Comment s’est passée la tournée ?

On a été très bien accueilli donc on est archi prêt, on arrive hypermotivés et il nous tarde ! On arrive à la fin de la tournée, on redécouvre des morceaux, des publics, je suis moins timide qu’avant et on se lâche beaucoup plus. Tant que je divertis, je monterais sur scène. Et je me demande toujours pourquoi je monte sur scène. C’est égoïste mais je me sens vraiment bien, libre, sans aucune contrainte. J’ai envie de partager une histoire avec le public et les musiciens.

On ne vous entend pas à la radio, ce n’est pas un frein ?

Je ne savais pas que la radio avait un tel impact sur la vente de CD et c’est sur que quand on est refusé de toutes les radios, il faut continuer d’y croire, continuer à porter le projet. Je continue de penser que je suis faite pour faire de la scène. Pas de médiatisation c’est un handicap mais ce n’est pas grave, je n’ai aucun regret, j’ai fait ce que je voulais. Ça me ferait de la peine d’avoir des regrets. Pour le 2nd album, on va plus travailler sur la radio. Je travaille aussi à trouver mon style. Sur le premier album, il y a de tous les styles, et c’est bien pour de la scène mais pour le deuxième, je veux beaucoup plus m’investir dans l’écriture, affiner mon style : punchy tout en restant « gainsbourien » par moments. Même si j’ai eu de très beaux morceaux, si on a écrit de très belles choses pour moi, je veux être plus impliquée. Je veux tenir les rênes de cet album.

Votre chanson “La machine” traite de Facebook. Vous voulez faire passer un message aux jeunes ?

Je ne suis pas une artiste engagée. Je n’ai que 22 ans, je me vois mal faire passer des messages. Je partage un constat et une atmosphère surtout. C’est le reflet de mon histoire : dans la rue, je croise des gens qui connaissent des choses sur moi alors que j’ignore qui ils sont. J’adore les Fatals Picards et Cali, je les admire mais je ne pourrais pas faire comme eux toute seule. Je n’aime pas qu’on confonde une vie artistique avec une vie d’Homme. Je prends toujours l’exemple de Carla Bruni. Quand sa vie de femme a basculé en épousant le Président de la République, elle a perdu beaucoup de ceux qui l’écoutaient. Ils ont confondu sa vie d’artiste avec sa vie de femme.

Advertisements
Comments
3 Responses to “« Je me demande toujours pourquoi je monte sur scène »”
  1. Très bonne interview, et voilà une jeune artiste humble, ça fait du bien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :