Les entrepreneurs se réunissent à Lyon les 13 et 14 juin

Le 9e salon des Entrepreneurs ouvre demain, au centre de congrès de Lyon. L’occasion pour tous les entrepreneurs ou qui rêvent de franchir le pas de se renseigner sur les modalités de  création et de développement des entreprises.

Presque un tiers y pense. 31% des rhônalpins âgés d’au moins dix-huit  souhaiteraient créer un jour leur entreprise et 350 000 d’entre eux se disent même prêts à sauter le pas d’ici 2 ans d’après un sondage Ifop. Autant de personnes pour qui le 9e salon des Entrepreneurs de Lyon peut représenter une vraie opportunité. Une réalité d’autant plus vraie que le Salon se place dans un contexte économique particulier en 2012. « A l’heure où l’économie fait la « Une » quotidienne des journaux, l’entrepreneuriat constitue plus que jamais un vecteur de dynamisme et de création d’emplois pour notre pays. Le Salon des Entrepreneurs fait partie de ces initiatives qui doivent permettre de susciter et favoriser la concrétisation de nouveaux projets en Rhône-Alpes » explique Xavier Kergall, Directeur Général du Salon. Et pour cause : la création d’entreprise a bondi en dix ans, passant de 213 000 en 2001  à  549 000 en 2011, notamment grâce au régime de l’auto-entrepreneur. Rhône-Alpes est d’ailleurs un réservoir de potentiels :  ce sont quelque 20 908 entreprises qui ont été créées entre janvier et avril 2012 et 1,5 million de Rhônalpins envisagent de créer leur entreprise dont 235 000 ont à la fois un projet précis et souhaitent le mettre en oeuvre d’ici 2 ans.

Le Salon des Entrepreneurs permet aux jeunes qui veulent se lancer de trouver des solutions de financement. © Driss Hadria

Le statut d’auto-entrepreneur a la côte

Le statut d’auto-entrepreneur est au cœur des débats aujourd’hui. Largement plébiscité par les créateurs d’entreprise (il représente 50% des créations d’entreprises), il entre pourtant en pleine mutation. La ministre déléguée chargée de l’Artisanat et du Commerce, Sylvia Pinel, a en effet annoncé une réforme du régime de l’auto-entrepreneur, prétextant vouloir favoriser la création de TPE et lutter contre la précarité. En effet, si ce régime permet de monter son entreprise en toute simplicité, certains l’accusent de concurrence déloyale ou encore d’utilisation abusive par les employeurs… Parmi les pistes de réforme évoquées : exclure le secteur de la construction, aligner la règlementation des auto-entrepreneurs avec celle des autres régimes, limiter le régime à 1 ou 2 ans ou renforcer la protection sociale des auto-entrepreneurs. Mais ces changements sont plutôt mal comprischez ceux qui souhaiteraient se lancer, comme Manu, 25 ans, référenceur web à Lyon. Le statut d’auto-entrepreneur, il l’a connu durant son année de licence pro, quand plusieurs de ses camarades l’utilisaient pendant leurs études. « Je pense que le statut permet dans un premier temps à ceux qui le souhaitent de lancer leur activité, mais aussi de déclarer des revenus ponctuels qu’on ferait passer au noir en temps normal. C’est intéressant d’un point de vue fiscal, ça me permettrait de travailler en étant en règles et en évitant aux entreprises de devoir faire du « black ». Ca permet d’encaisser le chèque sans être obligé de monter sa structure. C’est surtout intéressant pour arrondir ses fins de mois à mon sens. Pourquoi briser cet équilibre ? D’autant plus que les personnes qui font de l’auto entreprenariat leur activité principale en voient vite les limites, et opte finalement pour une autre structure comme l’EURL ».

48h pour construire un projet

EIRL, auto-entrepreneur, fiscalité, export… autant de thématiques qui seront abordées au Salon, tantôt en conférence, tantôt sur les stands. A la fois révélateur de nouvelles tendances entrepreneuriales et véritable outil pratique pour les créateurs et dirigeants d’entreprises, le Salon des Entrepreneurs rassemble en effet beaucoup de profils d’entrepreneurs (porteurs d’idées, demandeurs d’emploi, chefs d’entreprises, TPE, candidats à la franchise, cadres-repreneurs, jeunes entreprises innovantes, auto-entrepreneurs, dirigeants de PME…). Un plus dont aurait aimé bénéficié Manu qui ne pourra pas se rendre sur le Salon, comme il se tient en semaine : « Je me pose surtout des questions d’ordre administrative, dans quel secteur dois-je me déclarer ? Pour quelle activité ? Puis-je en exercer d’autres ponctuellement en usant de mon statut auto-entrepreneur ? A quelle caisse dois-je me rattacher… J’aurai bien voulu aller au Salon pour bénéficier de l’expérience des autres et pouvoir évaluer les risques relatifs à la prise du statut. Tout le monde le vante comme très simple, mais j’ai par exemple un ami qui a eu une mauvaise surprise parce qu’il n’avait pas opter pour le prélèvement moratoire de l’impôt sur le revenu. » Avec 150 partenaires et exposants répartis sur quatre villages thématiques et 120 conférences techniques & ateliers pratiques, ce 9e salon devrait attirer 15 000 visiteurs.

Quelque 15 000 personnes sont attendues demain et jeudi pour la 9e édition. © Driss Hadria

Outre la vocation première du salon, qui est d’accompagner les entrepreneurs vers la concrétisation et le développement de leur projet d’entreprise, l’édition 2012 du Salon portera plusieurs grands thèmes spécifiques : trouver des financements pour tous les projets, le développement commercial : fer de lance des jeunes entreprises et booster son business grâce au numérique. Le « Grand Débat » du Salon des Entrepreneurs Lyon Rhône-Alpes 2012 doit également faire le point sur les meilleurs usages numériques, avec la présence, en exclusivité, et pour la première fois en France, de l’équipe Facebook, pour présenter aux entrepreneurs la plateforme et les outils permettant de bénéficier de la puissance du réseau social aux 901 millions d’utilisateurs. Parmi les autres personnalités présentes, les visiteurs pourront notamment rencontrer Alain Audouard, le Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Rhône, Badi Badkoube, responsable du développement des PME chez Facebook, Alain Belais, directeur général de l’Agence Pour la Création d’Entreprises, Philippe Grillot, président de la CCI de Lyon, François Hurel, Président de l’Union des Auto-Entrepreneurs ou encore Bruno Lacroix, Président du Pôle Orientation Financière Rhône-Alpes, dont ce sera le lancement officiel.

Infos pratiques :

Dates : 13 et 14 juin 2012
Horaires : de 9h00 à 18h30 le mercredi – de 9h00 à 18h30 le jeudi
Lieu : Centre de Congrès de Lyon – Cité Internationale
Programme complet sur http://www.salondesentrepreneurs.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :