Le théâtre amateur fait une scène

La compagnie de théâtre amateur valentinoise a.T.v organise la 23e édition du festival « Théâtre Avenir », du23 au 26 mai. Onze pièces seront jouées au Théâtre Bel Image de Valence avec la remise de deux prix pour les 15-20 ans : un trophée Jeune Théâtre et un prix d’interprétation.

Lionel Bonnaud, en tee-shirt rose, joue le personnage de Christophe, un homme macho et dragueur dans la comédie “La Molécule” de Patrick de Bouter, dirigée par Didier Lagny. Le DL/Anaïs VENDEL

Lionel Bonnaud est un homme macho, qui utilise les femmes comme des jouets. Un pauvre type qui drague sans même s’en rendre compte. Ou plutôt, c’est Christophe, le rôle joué par Lionel dans la comédie ”la Molécule”. A quarante ans, ce père de famille finit sa 3e année de théâtre à la compagnie a.T.v Valence. Et, deux répétitions avant le festival Théâtre Avenir, du 23 au 26 mai, le valentinois ne connait toujours pas son texte. « C’est mon plus gros défaut !» rit-il. Pourtant, le manager appréhende assez sereinement l’approche du festival. Il faut dire que malgré sa courte expérience, il a déjà connu un moment de solitude sur scène. « Je connaissais quelqu’un dans la troupe et j’ai pris la place d’un désistement en mars pour une représentation en mai. Et j’ai eu un gros blanc pour la première représentation ! »

Deux prix aux 15-20 ans

Un problème de mémorisation que tente d’atténuer Didier Lagny, auteur et metteur en scène, en le faisant particulièrement travailler sur son texte. Depuis plusieurs années, la troupe se renouvelle peu ; il connaît donc plutôt bien ses comédiens. C’est lui qui est à l’origine du festival, il y a 23 ans. « Ça répondait à une demande en terme de théâtre » justifie-t-il simplement. Il s’agissait aussi de promouvoir le théâtre amateur. Aujourd’hui, le festival a aussi une autre dimension. « S’il s’appelle “Avenir” c’est parce qu’on veut promouvoir le jeune théâtre, celui des 15-20 ans » explique le metteur en scène. Un Trophée Jeune Théâtre pour la meilleure pièce et un prix d’interprétation seront donc remis par un jury bénévole issu du monde du spectacle vivant et des arts plastiques. Un petit plus qui peut faire la différence sur un CV. « Plusieurs de nos lauréats ont intégré des écoles de théâtre sur Paris, à l’entrée difficile » selon Didier Lagny.

« Transmettre un message aux spectateurs »

Entre deux répliques soufflées, Lionel, moins attiré par l’improvisation qu’au début, explique l’intérêt du théâtre et d’un tel festival : « On fait découvrir quelque chose au spectateur, on lui transmet un message. On le fait voyager pendant une heure et demie avant de le raccompagner jusqu’à son siège ».  Parmi les choses à découvrir, une comédie en rimes et des parodies écrites par Didier Lagny ou encore une pièce de Ionesco, maître dans l’art du théâtre de l’absurde.

« Une Déclaration » pour les Droits de l’Homme

C’est une succession de portraits sous-titrés d’un article de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Des saynètes sur la liberté religieuse, la liberté de la presse, de circulation, de se marier, d’asile, sur l’accès au savoir ou contre la torture. Présenté au festival de Cannes dans la catégorie “Short Film Corner”, “Une Déclaration”, produit par deux jeunes réalisateurs, Matias Mendes et Jean Kinsella, est un court-métrage tourné avec le concours de nombreux comédiens d’a.T.v et projetée pendant le festival Théâtre Avenir. Lionel Bonnaud y joue un homme torturé. «J’étais pieds nus et presque torse nus, sur le sol des anciennes écuries de la Tour Maubourg et maquillé comme un homme battu. Les prises me semblaient très longues ! ».

Pour les comédiens de la compagnie, l’expérience a permis de donner un aperçu du cinéma et de ses contraintes techniques. Pour la Ville, le projet a offert le Prix de la Ville Euro-Citoyenne à l’occasion de la 63ème Journée Internationale de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme le 10 décembre dernier. Bien que les rôles aient tous été muets, trois jours de tournage ont été nécessaire, en octobre dernier, pour une demi-heure de film. Un bon souvenir pour Lionel qui retient les scènes de travelling et… la Coupe du Monde du Rugby. « Je n’ai pas pu la voir parce qu’on était en tournage à ce moment-là ! » rigole-t-il.

La troupe adulte de la compagnie ATV de Valence en répétition de la pièce « La Molécule » pour le festival Théâtre Avenir, emmenée par Didier LAGNY. Le DL/Anaïs VENDEL

Programme

Mercredi 23 mai

  • – 18h : “Sens interdit sans interdit”  comédie par la MJC Chateauvert
  • 19h30 : “Bientôt prête ?” comédie dramatique par a.T.v
  • 21h : “La Molécule” comédie récréative par a.T.v

Jeudi 24 mai

  • 19h : Court-métrage “Une Déclaration”, entrée libre
  • 19h30 : “Le dernier jour du Roi Othon 1er comédie par a.T.v.
  • 21h : “Le petit Chapeau Rond rouge” parodie par a.T.v.<

Vendredi 25 mai

  • 18h30 : “Martine et Martin piquent une crise de nerf !” parodie par La Beaulieu Guilherand-Granges
  • 21h : “Destination bonheur…” comédie dramatique par a.T.v.

Samedi 26 mai

  • 14h : “Hey ! Melody !” comédie par Espace Perspectives Bourg-lès-Valence
  • 16h : “Elles sont toutes folles !” comédie par la MJC Beaumont-lès-Valence
  • 18h30 : “Le Roi se meurt” comédie par le Local de Loriol
  • 20h30 : Remise des deux trophées Jeune Théâtre
  • 21h : “Les naufragés de le p’tite Annick !”, parodie par a.T.v.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :