L’amour en QR Code

Un nouveau site de rencontres vient de faire son apparition : Kodeen.com. Pour se faire une place entre les deux mastodontes que sont Meetic et Match, Kodeen mise sur sa particularité : les QR Code.

Se faire flasher n’a jamais été aussi agréable. La faute à deux Benjamin : Lointier et Augros. Célibataires tous les deux, ils ont respectivement 32 et 26 ans. Déçus personnellement des sites de rencontres traditionnels, ils ont décidé de s’attaquer à  un nouveau concept : la rencontre amoureuse par QR Code. Les QR codes, ce sont ces codes-barres en deux dimensions faits de petits carrés noirs sur un fond blanc. Ils sont présents sur de plus en plus de produits et permettent d’avoir des informations rapidement sur un objet. Musées et lieux touristiques, alimentation, jeux vidéos et maintenant, site de rencontres. Une jeune start-up, Lovetaker.com, avait déjà lancé le concept en proposant un lot de stickers en forme de coeur floqués d’un QR code personnalisé, qui permet à toute personne en quête d’amour d’afficher ses intentions, là où bon lui semble (transports en commun, restaurant, discothèque, salle de cours, bureau, salle d’attente…).

Les QR Codes sont partout et rien n’est trop audacieux pour les co-fondateurs de Kodeen.com : « On veut rendre un vrai service, gratuit, aux gens qui n’arrivent pas à communiquer. Aujourd’hui, on est toujours connecté mais on ne se parle plus et les autres sites de rencontre incitent à rester cloîtrés chez soi pour communiquer via le site », explique Benjamin Augros. En quoi Kodeen est-il différent ? « En s’inscrivant sur le site, un QR code est généré. On n’a plus qu’à l’imprimer et à le donner à un voisin qu’on a croisé ou à une camarade de fac qu’on n’arrive pas à aborder dans un amphi bondé ».

A l’heure où une personne sur sept vit seule en France (soit plus de 8,7 millions de personnes), le marché du site de rencontre est un bon investissement : plus d’un tiers des solitaires se disent inscrits. Kodeen exploite deux types de codes : ceux qui renvoient directement sur le profil Kodeen ou, pour les plus timides, celui qui, une fois flashé par un Smartphone, donnera accès à un message rédigé par l’utilisateur qui peut alors resté anonyme. Mais c’est bien là la limite du système : un Smartphone est nécessaire car il faut un appareil photo et une connexion Internet. « On ne peut pas rendre service à tout le monde. Mais ce n’est pas élitiste car le marché du mobile explose et les Smartphones se banalisent » veut croire Benjamin Augros, qui fait partie des 20% d’hommes de 26 ans à vivre en solo. Christophe Harelle travaille pour une agence de communication spécialisée dans les technologies mobiles et, s’il souligne la beauté de l’initiative, il pointe une technologie pas toujours bien maîtrisée : « Les codes générés sont trop « dense » et surtout, les concepteurs ont négligés l’aspect le plus important lorsque l’on travaille avec des QR Codes à savoir : offrir du contenu optimisé aux mobiles après avoir scanné le code ». Comprendre que le nombre de flash n’est pas comptabilisé par rapport au nombre de scan mais par rapport au chargement de la page consultée depuis un smart phone. Le cœur de cible de ce nouveau site de rencontre est donc évidemment les 18-25 ans mais aussi les trentenaires citadins qui ont besoin de nouveaux moyens de faire des rencontres. Spontanée, sociable mais timide, à 24 ans, Stéphanie est inscrite depuis deux ans sur un site de rencontres. Après trois échecs pour trois rendez, elle a décidé de s’inscrire sur Kodeen. « Sur les autres sites, il peut y avoir un écart important entre le contact en ligne et la personne alors que là, on voit les personnes avant de les flasher donc ça permet d’éviter les mauvaises surprises ».

Une certaine vision d’Internet

Avec quelque 150 membres seulement trois semaines après l’ouverture du site le 14 février dernier, Benjamin Augros est plutôt optimiste. Lui et son collaborateur visent les 20 000 membres d’ici la fin de l’année. Même s’il n’est pour l’heure pas possible de
contacter d’autres membres au travers de son site sans utiliser les QR Code, les mastodontes de la rencontres par Internet, (Meetic compte 28 millions de membres et Match 15 millions, dont près de 4 millions en France) ne lui font pas peur : « si on arrive à devenir intéressant, on va leur faire du mal car eux sont payants alors que notre modèle économique est innovant ». En effet, l’inscription au site est gratuite et seuls des supports facultatifs pour les QR Code comme des stickers ou des tee-shirts, designés par des professionnels de la mode et bientôt disponible pour une trentaine d’euros, seront payants. Et Kodeen a déjà une adepte : «Je l’ai utilisé la première fois en boite de nuit sur un autocollant sur lequel j’avais imprimé mon QR code, j’ai trouvé ça très marrant. Ça permet d’avoir des opportunités de discuter avec des personnes qui n’osent pas forcément m’aborder. Là au moins des personnes plus réservées ont un moyen d’engager la conversation. Et même si ça n’a pas aboutit à LA rencontre j’ai partagé du bon temps avec les personnes qui m’ont flashée, je me suis bien amusée. Etant seule dans la région je pense que les rencontres Kodeen peuvent créer des liens amicaux grace à son concept assez original.» explique Stéphanie. Original mais surtout en adéquation avec les valeurs de Benjamin Augros, déjà fondateur du site Pretatroquer.fr : la gratuité du Net et la collaboration. Et les deux Benjamin ont des raisons d’y croire : 83% des inscrits sont présents sur plusieurs sites pour multiplier les chances de rencontres. Et Stéphanie, qui juge le concept « plus sain » et les rencontres « plus naturelles » a prévu de revoir quelqu’un rencontré en boite de nuit.

Advertisements
Comments
2 Responses to “L’amour en QR Code”
  1. Bonjour,

    l’article est intéressant je ne vais donc pas parler de la forme mais du fond.
    Tout d’abord je tiens à rappeler que cette idée n’est pas nouvelle, cf : http://qr-me.fr/2011/09/le-qr-code-pour-celibataire/

    Ensuite je pense que ce concept ne peut pas fonctionner, il est vrai que nous vivons dans un temps ou communiquer n’a jamais était aussi simple et pourtant nous restons enfermé derrière nos ordinateurs à longueur de journée.

    Ce qui prouve bien un certain malaise à aller à l’encontre des gens.
    En partant de ce constat, et pour reprendre les éléments cités dans l’article, je vois mal quelqu’un aller donner un QR Code à une autre personne dans un amphi bondé … ce serai une bonne manière de se faire passer pour plus Geek ou asocial que ce que l’on est déjà.

    L’idée du qr code sur un autocollant ne fonctionnera pas non plus, à moins d’être conscient que n’importe qui peut avoir accès à nos infos personnelles, l’idée du t-shirt idem, quitte a aborder quelqu’un en lui disant « pardon mais je peux scanner ton t-shirt ? » autant engager la conversation (rappelons qu’un QR Code doit être scanné a une distance courte, et qu’une surface non plane ne facilitera pas sa lecture) …

    Bref, c’est pour moi une idée « marrante » mais qui ne peut pas aboutir 🙂

    Cdt,

    Christophe Harelle

  2. Benjamin dit :

    @christophe
    « je vois mal quelqu’un aller donner un QR Code à une autre personne dans un amphi bondé »
    collez votre QR code sur votre cahier /classeur pour que les personnes à proximité puisse flasher furtivement votre QR code…ou pas!

    Un exemple vécu et réel:
    une personne qui tout les jours rencontrait la même personne à la caisse de son supermarché sans pouvoir l’aborder (stress,les personnes qui sont pressées derrière, les responsables) a fini par lui poser son n° de téléphone sur son pare brise.
    On peut penser que le QR code cela serait plus efficace sans être “obligé” de donner son num de téléphone perso.

    Un autre exemple vécu et réel:
    A la fac une jeune femme rencontrait tout les jours un jeune homme qui lui plaisait.
    Ne sachant pas comment engager la discussion et ne le connaissant pas … elle a fini par lui déposer un petit mot sur son pare brise…

    En ce qui concerne les personnes qui souhaiteraient exposer un peu plus leur QR Code ….
    plutôt que de long discours une vidéo d’un service (plus basique) qui a été proposé par Heineken

    En effet Kodeen permet en un clic d’ajouter le profil de la personne flashée à son répertoire téléphonique … pour pouvoir y revenir ensuite et communiquer avec elle.

    En ce qui concerne la comparaison entre Kodeen et Lovetaker il peut être intéressant de préciser que Kodeen permet d’utiliser ce service de façon totalement gratuite 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :