La chimie au quotidien

Pour sa 20e édition, la fête de la science met la chimie à l’honneur. A partir d’aujourd’hui et jusqu’à dimanche, 50 manifestations sont organisées dans le Rhône et plus de 2 000 dans toute la région. L’occasion de découvrir les sciences sous un tout autre regard.

 

Avez-vous déjà goûté de la moutarde les yeux fermés et le nez bouché ? C’est l’une des expériences proposées à l’espace Mosaïque de Saint-Priest. Une fois l’odorat retrouvé, le réflexe est immédiat, boire de l’eau. En cause, les molécules qui atteignent la bouche, puis le nez. Un mécanisme que Didier Laval, médiateur scientifique au Palais de la Découverte à Paris et à l’association Toile de Fond, fait découvrir au grand public. Depuis quatre ans, il participe à la fête de la science. Et cette année, il anime un atelier « Cuisinons la chimie ». Le but : définir ce qu’est le goût, mais pas seulement : « On fait aussi un atelier plus chimique, sur le pH, à savoir les acides et les bases dans les aliments. On fait une solution de choux rouge qui nous permet de révéler le pH des aliments, leur acidité ou leur basicité, et on arrive à révéler ça sur toutes sortes de choses du quotidien. Ce sont des expériences assez simples, assez belles puisqu’il y a des changements de couleurs assez impressionnants et que les élèves peuvent refaire chez eux s’ils le souhaitent« . (Interview de Didier Laval)

Coca, citron, vinaigre ou lait, tout y passe. Mais pour ceux que les réactions chimiques n’intéresseraient pas, pas d’inquiétudes. L’espace Mosaïque est l’un des deux villages des sciences dans le Rhône. Ateliers sur l’eau, animations, expositions et conférences sur le textile y sont proposées. Pour Aude Monasse, chef de projet du château de Saint Priest qui accueille la fête de la science depuis six ans, l’intérêt pour cet évènement est logique : « La fête de la science rencontre un succès important parce qu’elle aborde les matières scientifiques qui sont souvent perçues comme des choses un petit peu complexes, parfois indigestes, de manière simple. La fête de la science c’est l’occasion de voir que la science, tout le monde peut en parler, tout le monde peut se l’approprier,  avec des choses très ludiques et qui peuvent paraître parfois très simples« . (Interview d’Aude Monerasse)

L’an dernier, la fête de la science a intéressé plus de 4 000 visiteurs à Saint Priest.

Les activités proposées sont ouverte aux enfants dès 8 ans. Plus d’informations sur www.fetedelascience-rhonealpes.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :